Les effets du COVID sur les tentatives de fraude vous intriguent ?

L'Association des assureurs des Pays-Bas a récemment constaté que la COVID n'avait pas vraiment eu d'impact sur le nombre de tentatives de fraude à l'assurance en 2020. Environ 30% des 13.000 cas de fraude détectés étaient liés à des sinistres automobiles, les autres étant principalement des assurances voyage et des assurances habitation. Il ne s'agit là que de la partie visible de l'iceberg, cependant, à travers le monde, les estimations montrent que seuls 15% environ des sinistres frauduleux sont détectés.

Aux Pays-Bas, les cas de fraude détectés ont permis d'économiser 88 millions d'euros sur l'année 2020. C'est une bonne nouvelle pour le secteur mais aussi pour les assureurs - les chiffres de la fraude ont un impact direct sur les primes d'assurance. En 2019, les sinistres frauduleux détectés ont doublé par rapport à 2018. Cela a entraîné une économie de 96 millions d'euros.

En Belgique, le coût total de la fraude à l'assurance est estimé à plus de 500 millions d'euros par an. Selon le type d'assurance, une enquête est menée sur 1% à 3% des cas.

Au Royaume-Uni, la valeur de la fraude en non-vie est estimée à 1,5 milliard d'euros, et la fraude non identifiée à environ 2,2275 milliards d'euros.

Les chiffres peuvent donc varier, mais ce qui est identique presque partout, c'est qu'en moyenne 15% des sinistres frauduleux sont démasqués. Cela signifie que 85% des cas ne le sont pas. Pas encore !

Chez Legentic, notre ambition est de faire baisser ce chiffre. Notre mission est de fournir à nos clients les outils et le savoir-faire qui leur permettent de découvrir les délits financiers de manière plus efficace et plus rapide. Nos clients affirment que nos plateformes faciles à utiliser, où les données sont structurées de manière intuitive, entraînent une augmentation notable de la détection des fraudes.

Des études de cas montrent que notre solution Mohawk est utilisée dans 35 à 40% des enquêtes sur des sinistres suspects. Dans 25 % des cas, elle a été utilisée pour obtenir des informations supplémentaires. Dans 16 % des cas, les sinistres ont pu être directement rejetés grâce à l'utilisation de Mohawk. Nous nous efforçons de continuer à faire augmenter ces chiffres à travers NOTRE QUÊTE POUR UNE SUPERBE QUALITÉ DES DONNÉES, COMBINÉE à la formation de nos clients et au partage des idées et des meilleures pratiques.

Aux Pays-Bas, le montant moyen d'un cas de fraude s'élève à 6300 euros (2018). L'utilisation de Mohawk sur 350-400 cas pourrait entraîner des économies de 300K à 600K euros, selon le pays.

Êtes-vous curieux de savoir comment Legentic pourrait vous aider à prévenir et à démasquer la fraude ? Nous serions ravis de venir à votre secours..... N'hésitez pas à nous contacter.

«In Holland the average fraud case amounts to 6300 euro (2018). Using Mohawk on 350-400 cases could result in savings of between 300K to 600K euros, depending on the country. »
- Alessandro Sta, Customer Success Director

Abonnez-vous à notre newsletter

Thank you for your submission